jeudi 13 avril 2017

Le sixième sommeil de Bernard Werber



Je tiens à remercier les Editions LE LIVRE DE POCHE pour m’avoir fait parvenir le roman de Bernard WERBER, Le sixième sommeil.

Le sixième sommeil est paru aux Editions LE LIVRE DE POCHE. Son prix est de 8.10 euros. La couverture représente un œil avec des papillons, dont un est dans la pupille. Il représente la profondeur du sommeil, et peut être ce qu’on voit quand on atteint le 6ème stade du sommeil, 6ème stade qui est le but des recherches des personnages principaux de ce livre. La taille d’écriture est agréable à lire.


On connait à présent les différentes phases du sommeil, de la phase 1, qui est l’assoupissement, à la phase 4, qui correspond au sommeil profond, en passant par les phases de sommeil léger et sommeil lent. Puis les chercheurs ont mis en lumière la phase 5, qui est le sommeil paradoxal. Y a-t-il une 6ème phase ? Qu’y s’y passe-t-il ?
D’autre part, que signifient nos rêves ? Comment peut-on les exploiter ?

C’est la réponse à toutes ces questions que propose Bernard Werber dans ce nouveau livre paru en 2015. Ses personnages principaux sont des médecins, chercheurs sur le sommeil, ainsi que les SENOI, peuple de chasseurs cueilleurs établis en Malaisie et qui ont développé des techniques de « rêve lucide ».

Ce livre est assez difficile à lire. Ses personnages principaux, Caroline KLEIN et son fils, Jacques, sont un peu spéciaux, un peu énervés, un peu en marge. C’est d’ailleurs le cas de tous ses derniers livres, notamment depuis 2009 et Le miroir de Cassandre. La recherche que tente Bernard Werber mérite que le lecteur s’accroche et aille jusqu’au bout du raisonnement. Mais que ses 2 personnages principaux semblent enfantins, superficiels !

Ancien fan de Werber, et ayant lu presque tous ses livres, je les dévorais dans les années 2000. Que ce soit le cycle des Dieux, que je recommande, le papillon des étoiles ou d’autres. Je m’évadais en lisant du Werber.

Ses personnages à présents semblent superficiels, enfantins, et ne correspondent plus aux thèmes sérieux de ses livres qui sont le sens de la vie, de l’histoire, avec des inventions qui paraissent en général loufoques certes, mais non dénouées de sens. On est dans l’imaginaire avec lui, peut-être dans le futur.

Je ne sais si je dois recommander ce livre. Intéressant au niveau du fonds. Superficiel en surface.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...