jeudi 13 avril 2017

Le sixième sommeil de Bernard Werber



Je tiens à remercier les Editions LE LIVRE DE POCHE pour m’avoir fait parvenir le roman de Bernard WERBER, Le sixième sommeil.

Le sixième sommeil est paru aux Editions LE LIVRE DE POCHE. Son prix est de 8.10 euros. La couverture représente un œil avec des papillons, dont un est dans la pupille. Il représente la profondeur du sommeil, et peut être ce qu’on voit quand on atteint le 6ème stade du sommeil, 6ème stade qui est le but des recherches des personnages principaux de ce livre. La taille d’écriture est agréable à lire.

jeudi 23 mars 2017

Winter People de Jennifer McHamon



Je tiens à remercier les Editions LE LIVRE DE POCHE pour m’avoir fait parvenir le roman de Jennifer McMAHON, Winter People.

Winter People est paru aux Editions Le livre de poche. Son prix est de 7,30 euros. La couverture est très belle et nous incite à prendre ce livre en main. L’œil, qui y est représenté, nous captive. L’écriture de Jennifer McMAHON est très fluide. Le format Livre de Poche est pratique.

1908, West Hall, un petit village, une ferme. La petite Gertie est retrouvée morte au fond d’un puits. Sarah, sa mère, est folle de désespoir et prête à tout pour la revoir… Et si l’on pouvait faire revenir les morts de l’au-delà ?
De nos jours, West Hall. Alice vit avec ses deux filles, Ruthie et Fawn, dans l’ancienne ferme de Sarah. Un jour, elle disparaît…
De nos jours, West Hall. Katherine et Gary ont perdu leur fils il y a 2 ans. La peine les ronge. Katherine emménage à West Hall, le village où son mari a vécu sa dernière journée avant de trouver la mort sur la route…

Sarah est une jeune femme qui a beaucoup souffert. La mort l’entoure depuis son plus jeune âge. Martin, son mari, ferai tout pour elle, pour l’empêcher de sombrer.

Tantine est la femme mystérieuse qui a pris soin de Sarah et de sa famille à la mort de la mère de cette dernière. Guérisseuse et un peu sorcière.

Ruthie est une jeune fille qui aimerait vivre ailleurs qu’à West Hall, ce village loin de tout. Elle protège sa petite sœur quand leur mère disparaît et va tout faire pour retrouver cette dernière.

Katherine est une femme qui a perdu son fils il y a 2 ans et son mari il y a 2 mois. C’est une femme forte et persévérante.

A travers ce roman, l’auteur traite du retour à la vie des personnes décédées. Peut-on faire revenir auprès de nous les êtres que l’on aime le plus au monde ? Quelles en seraient les conséquences ? Vaste sujet traité avec beaucoup de suspenses par Jennifer McMAHON.

Je recommande vivement ce roman que l’on a du mal à lâcher avant la fin. 

Winter People de Jennifer McMahon

mercredi 15 mars 2017

Harry Potter, tome 8 : Harry Potter et l'enfant maudit de J.K. Rowling



Résumé : Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus. 

mardi 14 mars 2017

Les conquérantes, tome 1 : Les Chaines d'Alain Leblanc




Je tiens à remercier GILLES PARIS pour m’avoir fait parvenir le roman de Alain LEBLANC, Les conquérantes : Les chaînes, 1890 – 1930 (tome 1).

Ce livre est le premier tome d’une série qui comportera trois volumes. La sortie du tome 2 est prévue pour 2017 et celle du tome 3 pour 2018.

Les conquérantes : Les chaînes, 1890 – 1930 (tome 1) est paru aux Editions French Pulp. Son prix est de 18,99 euros. La couverture n’est pas forcement attirante, mais il ne faut pas s’y arrêter. Il ne faut donc pas hésiter à lire la quatrième de couverture. La taille d’écriture est très agréable pour le lecteur. L’écriture d’Alain LEBALNC est très fluide.

L’histoire débute en 1830, en France, le jour de la naissance de notre héroïne, Clémence. Son père, la première fois qu’il la voit, la regarde à peine. Il attendait un héritier. Clémence va vivre son enfance auprès d’un père qui l’ignore et d’une mère soumise à son mari. Jeune femme, elle va tout faire pour être libre de faire ce qu’elle veut. Mais en ce début du XXème siècle, ce n’est pas gagné…

Clémence est une jeune femme qui rêve de liberté. Malgré toutes les difficultés qu’elle rencontre, elle continue à croire en ses rêves et en son avenir. Son optimisme est sa force et la rend attachante. C’est une battante.

A travers ce roman, situé dans la période 1890-1930, l’auteur traite du combat des femmes pour acquérir leur liberté face aux hommes. La première guerre mondiale va montrer qu’elles sont capables d’assumer le rôle de ces derniers. Malgré cela, elles vont devoir continuer à se battre pour que leurs droits soient élargis dans cette société gouvernée par les hommes.

Je recommande ce roman et attend avec impatience les prochains tomes.


lundi 13 mars 2017

Je n'écrirai que morte d'Elizabeth Letourneur




Je remercie Babelio et les Editions Le Passeur pour leur confiance

Résumé : « La vie c’est ça : une fois pour toutes. Une fois pour toutes, chaque chose se fait. Une fois pour toutes, chaque chose se perd. Une fois pour toutes, on aime et on sait. Tout n’a lieu qu’une fois. Je sais ça. […] J’ai un fils en travers de ma vie. Je le sens qui bouge en moi quand je tousse mes regrets. »  
Au départ, il y a cette décision : l’adoption. Après de longues démarches et un voyage aux confins du monde, Antoine arrive dans la vie de la narratrice. Mais celle-ci ne le supporte pas. Elle le bat. Ses appels au secours restent sans réponse. Elle sombre dans la spirale de la violence envers ce fils désiré et pourtant rejeté.   Pas à pas, cette femme parviendra à la guérison, à laquelle elle accèdera par la force de sa rage transmuée en amour.  
Un texte rare, intime et puissant, pour dire la douleur et l’amour, les affres de la maternité. Une écriture à cœur ouvert.

La malédiction de Gabrielle, tome 2 : A l'ombre du diable d'Andréa H. Japp



Spoiler si vous n’avez pas lu le tome 1

Je tiens à remercier GILLES PARIS SARL pour m’avoir fait parvenir le livre d’Andrea H. JAPP « A l’ombre du diable», second volet de sa série « La malédiction de Gabrielle ».

L’histoire se passe en France, en 1348. La peste ravage le Royaume. Gabrielle a quitté Paris pour s’installer dans une demeure familiale. Elle y vit avec Adeline, matrone qui s’est occupée d’elle pendant sa grossesse. Toute deux vivent chichement, n’ayant plus aucune ressource. Nombreuses sont les personnes qui les recherche, car elles on en leur possession un diptyque dont elles ignorent la valeur.

A l’ombre du diable d’Andrea H. JAPP est paru aux Editions Flammarion. Son prix est de 21 euros. La couverture nous fait vraiment penser au moyen âge. La taille d’écriture est très agréable pour le lecteur. Les annotations en bas de page de l’auteur, même si elles sont assez nombreuses et empêchent une fluidité dans la lecture, s’avèrent utiles pour la compréhension du roman.

Gabrielle, notre personnage principal, n’est plus celle qu’elle était dans le tome 1. La mort de son enfant et les tromperies de son mari l’ont rendu plus forte. Elle va apprendre à se défendre, à se méfier des gens. La jeune femme naïve et romantique a disparu.

Adeline est une matrone, nom donné aux sages-femmes au moyen âge. C’est elle qui s’occupe de la grossesse de Gabrielle. C’est une femme de caractère et claire-voyante. Elle va suivre Gabrielle dans sa fuite et va lui être d’une grande aide.

Ce roman nous fait découvrir l’ampleur de l’épidémie de la peste qui a ravagé l’Europe au XIVème siècle et les méthodes employées pour essayer d’endiguer cette maladie. Confronté à celle-ci, les hommes ne sont plus les mêmes. Chacun cherche à se protéger ou à profiter de la vulnérabilité des autres. Andrea H. JAPP nous décrit ces changements.

Très bon second tome de série. A lire.

jeudi 9 février 2017

Ne pleure pas de Mary Kubica



Je tiens à remercier les Editions HARPER COLLINS NOIR pour m’avoir fait parvenir Ne pleure pas de Mary KUBICA.

L’histoire se passe à Chicago et au bord du Lac Michigan.

Quinn et Esther vivent en colocation dans un petit appartement à Chicago. Tout se passe bien jusqu’au jour ou Esther disparait. Quinn va tout faire pour retrouver son amie. Elle va s’apercevoir qu’elle ne connait pas grand-chose de la vie de cette dernière. Esther est-elle vraiment ce qu’elle semble être ?

A 70 miles de Chicago, Alex, jeune homme de 18 ans, mène une vie calme, jusqu’au jour où une inconnue rentre dans sa vie.

Ne pleure pas est paru aux Editions HARPER COLLINS NOIR. Son prix est de 18.90 euros. C’est une livre de bonne qualité. La couverture est en rapport avec le contenu. La taille d’écriture est très agréable pour le lecteur.

Quinn est une jeune femme qui a quitté sa famille pour s’installer en colocation à Chicago. Elle rêvait d’indépendance. Elle nous est décrit comme sensible, mais aussi comme quelqu’un de déterminée.

Alex a 18 ans. Il vit avec son père, alcoolique, près du Lac Michigan, dans un endroit où il ne se passe jamais rien. Sa vie est routinière et terne. Il a sacrifié ses études pour s’occuper de son père Il rêve d’une autre vie.

Esther nous est décrite par sa colocataire comme étant une jeune femme d’une grande bonté, souriante, mais aussi comme quelqu’un de secret.

Ce roman m’a semblé une peu long à lire. Il faut arriver presque au milieu pour que cela bouge. Dommage, car la suite est très bien. Passé cette moitié de livre, l’auteur nous tient en haleine jusqu’au bout et l’intrigue est bien ficelée. Le rythme devient dynamique.




dimanche 29 janvier 2017

Nerve de Ariel Schulman et Henry Joost



Nerve est un film écrit par Ariel Schulman et Henry Joost. Bien que publié sous un autre nom, ce film est l’adaptation du roman Addict de Jeanne Ryan, publié par les Editions Robert Laffont dans la Collection R. Roman qui m’avait attiré mais que je n’ai pas eu le temps de lire.

Première impression – Bande annonce :

Je connaissais le résumé du livre mais j’avoue ne pas non plus m’être penchée dessus plus que ça. C’est donc sans attente que j’ai regardé la bande annonce qui est loin de m’avoir convaincue. La bande annonce présente un film très ado, qui paraît assez bateau. On dirait un thriller pour ado qui ne présente pas grand intérêt. L’actrice de l’héroïne ne m’avait pas du tout convaincu.

Pourquoi je suis allée le voir :

Parce qu’une amie, Lectrice assidue en devenir, me l’a proposé. Elle-même ne l’a pas lu mais était curieuse de le découvrir (sa chronique). Nous sommes allées le voir le 28 Août, soit 4 jours après sa sortie, totalement par hasard. La salle d’environ 300 places étaient remplies, la moyenne d’âge 16 ans. Un film destiné aux adolescents qui attirent donc les adolescents.

Les acteurs :

Ma première impression concernant les acteurs n’étaient pas franchement positives, surtout concernant Emma Roberts qui joue l’héroïne Vee. Et sur grand écran il m’a fallu un moment pour m’adapter au personnage et à l’actrice. A mon avis, cette actrice n’est pas l’atout fort du film même si son jeu est correct. J’ai été plus convaincu par Dave Franco qui joue Ian et qui a un jeu beaucoup plus affiné je trouve. Concernant les autres acteurs, ils m’ont tous bien plus sans pour autant avoir de coup de cœur.

Mon avis :

Honnêtement, après les dernières adaptations qui m’ont relativement déçue, et après avoir vu la bande annonce, j’allais voir ce film sans grandes attentes, m’attendant même à sortir relativement déçue du cinéma. Bien que curieuse, je m’attendais vraiment à rien de ce film. Eh bien j’ai été extrêmement surprise puisque j’ai adoré ! Un coup de cœur pour ce film qui m’a happée du début à la fin, qui m’a fait m’accroché d’angoisse à mon siège. Pas de sang, pas de gore, mais des scènes à couper le souffle, angoissantes et saisissantes. Ce film fait passer subrepticement et en finesse un message et une critique de la société. Bien qu’il reste un film pour adolescent, il est bien loin de ce qu’on pourrait imaginer. C’est en effet un thriller bien mené, qui sait captiver son public et qui nous propose une histoire bien ficelée.

Je ne regrette pas du tout d’être allée voir ce film pour lequel j’ai eu un coup de cœur ! Une grosse surprise et je ne peux que vous recommander d’aller le voir car il en vaut vraiment la peine ! N’ayant pas lu le livre, je ne pourrais commenter le côté adaptation mais il correspond assez bien à l’idée que je me faisais du livre au vu des chroniques que j’ai pu lire.

A découvrir de toute urgence !

jeudi 26 janvier 2017

La geste des Princes-Démons - Intégral de Jack Vance



Je tiens à remercier Les Editions Le Livre de Poche pour m’avoir fait parvenir le livre de Jack VANCE «La Geste des Princes-Démons, l’Intégrale».

Ce livre regroupe cinq tomes, cinq aventures de notre héros :
-        Le Prince des Etoiles
-        La Machine à tuer
-        Le Palais de l’Amour
-        Le Visage du démon
-        Le livre des Rêves

L’histoire se déroule dans l’Œcumène, association de mondes civilisés de la Galaxie. Kirth Gersen, notre héros, est un aventurier qui ne vit que pour venger l’assassinat de ses parents. Tout jeune, il a assisté à la mort de ces derniers, tués par des êtres que l’on nomme les Princes-Démons.

Kirth Gersen a perdu ses parents alors qu’il n’était qu’un enfant. Son grand père l’a pris en charge et l’a éduqué dans le but qu’il venge la mort de ses parents. Kirth Gersen est devenu un homme froid et implacable, une sorte de machine à tuer qui ne s’arrêtera que lorsque son but sera atteint, c’est-à-dire tuer les cinq Princes-Démons responsables de ce qu’est devenue sa vie.

Les cinq Princes-Démons sont cinq grands criminels. Ce sont des hommes sans cœur, qui ne vivent que pour satisfaire leurs vices.

La Geste des Princes-Démons, l’Intégrale, de Jack VANCE est paru aux Editions Le Livre de Poche. Son prix est de 19,90 euros. Prix intéressant pour une intégrale. Du fait du regroupement des cinq tomes de la série, le livre est un peu lourd et les pages très fines. L’avantage est que l’on a avec nous tous les tomes.

L’écriture de Jack VANCE est agréable à lire. Il décrit très bien le monde qu’il a inventé. On est vite pris par les aventures aux multiples rebondissements de Kirth Gersen. Les différents tomes de la série sont à lire dans l’ordre.

En conclusion, bon livre. A recommander aux amateurs de SF mais aussi aux autres.

Retrouvez ce livre sur le site Le Livre de Poche

jeudi 22 décembre 2016

Avant toi de Jojo Moyes



Résumé : Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Avant toi est une romance publiée par les Editions Milady sous le format poche pour 7,90€. Parut en film dernièrement, ce roman de plus de 500 pages avait séduit grand nombre de ses lecteurs. C’est donc avec beaucoup d’attente et dans l’expectative d’une excellente lecture que j’ai ouvert ce roman. Au final, la découverte de cet auteur fut-elle concluante ?

Tout d’abord, nous découvrons le personnage de Lou, alias Louisa, une jeune fille qui vit dans un coin paumé d’Angleterre mais qui s’y plait bien. Elle mène une vie normale et plus ou moins heureuse jusqu’à ce que le bar où elle travaille ferme et qu’elle se retrouve à tenir compagnie à Will, jeune tétraplégique renfermé qui n’accepte pas sa situation… Lou est un personnage un peu atypique, simple, joyeuse, un peu maladroite, qui est persuadée que son destin est tout tracé et qui accepte celui-ci sans discuter. C’est un personnage auquel on s’attache rapidement.
Will est quant à lui beaucoup plus difficile à cerner et à apprécier. C’est un personnage malheureux, qui n’accepte pas sa condition, et qui fait tout pour rendre la vie autour de lui difficile (ou presque). C’est un personnage qui est plus dur à apprécier car on sent bien qu’il n’y met pas du sien. Mais c’est un personnage intelligent, que l’on finit par apprécier malgré tout et qui apporte beaucoup à Louisa.

Ce roman met en avant la réalité des tétraplégiques. La réalité entre ce qu’ils pourraient faire et ce qu’ils peuvent réellement faire. Ce livre pointe du doigt la lourde vie qu’est celle des tétraplégiques, ce qu’ils ont perdu, en plus de leurs membres. Une vie difficile, de souffrance, qu’il est souvent dur d’accepter. Pour ce point de vue, j’ai trouvé ce roman très intéressant. Cependant, ce que le livre ne met pas en avant, c’est le prix des activités adaptées aux tétras. Car Will, dans son malheur, à la chance d’être très riche et cette réalité n’est pas mise en avant (mais l’auteur ne peut pas non plus tout mettre en avant).

Il me faut cependant bien avouer que je m’attendais à autre chose. Au final, j’ai eu plus l’impression de lire un roman contemporain qu’une romance car cette celle-ci est beaucoup moins développée qu’il n’y paraît. Que ce soit romance ou roman contemporain, dans tous les cas, il s’agit de deux genres que je lis peu.
Bien que je ne me sois pas ennuyée, malgré les 520 pages bien remplies, je n’ai pas non plus été transcendée par ma lecture. Ce fut certes une lecture très agréable, mais je m’attendais à mieux aux vues de tous les avis très positifs que j’ai vu. Bien que l’ayant apprécié, je n’ai pas trouvé que ce roman était aussi exceptionnel que ça.

Conclusion

Un roman qui met en avant la dure réalité des tétraplégiques. Un roman captivant et intéressant, sans être pour autant exceptionnel. Un agréable moment lecture que je recommande. 

Où acheter ce livre ?



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...